Splice

Réalisation : Vincenzo Natali
Scénario : Vicenzo Natali, Doug Taylor pi Antoinette Terry Bryant
Pays : Canada, États-Unis, France
Sortie : 2010

La bande-annonce m’avait turné off, même si, je sais pas trop pourquoi, mais j’aime ben Andrian Brody – ça doit être à cause du Pianiste. Anyway : la créature me plaisait pas. Elle était trop humanoïde, ou je sais pas. Mais j’ai entendu des bons commentaires, pi j’ai décidé d’y donner une chance.

Le trailer annonce un film d’horreur/suspense, mais c’est pas vraiment ça. Le couple de chercheur essaye de créer des genre de bibittes moitié animales moitié végétales qui pourraient produire des tissus pi des enzymes pour la recherche en médecine. Le résultat, c’est deux genres de grosses limaces laides. Mais leurs recherches sont pu subventionnées, facque y décident de continuer de façon clandestine – ce qui est pas tant une bonne idée. Y veulent utiliser de l’ADN humaine dans l’expérience, ce qu’y font. Mais la créature se développe plus vite que prévu, pi la fille veut pas la tuer. Elle dit que c’est pour ses recherches, mais au fond, on sait que c’est parce qu’elle trouve que la bibitte est cute. Plus ça va, plus elle s’attache, pi plus la créature, nommée Dren, se développe. Y la cachent dans un sous-sol de labo de recherche pi font des tests psychologiques. Finalement ça devient dur de s’en occuper pi y l’emmenent à la campagne, dans la ferme de la mère de la fille. Mais Dren en vient à avoir des désirs sexuels pour Adrian pi à trouver que la fille est trop méchante avec elle. Dren est en crise d’adolescence pi se pousse dans la nature.

Le problème, avec Splice, c’est que, dès le début, on y croit pas, à leur histoire. Ni aux personnages. Les deux scientifiques sont montrés comme trop cool pi fashion. Y font leur recherche en écoutant du gros techno sale pi toute. Ensuite, quand y décident d’utiliser l’ADN humain, Adrian est un peu réticent. Mais, poussé par sa blonde, y accepte de continuer l’expérience. C’est Adam et Ève remasterisé. La fille qui veut franchir la limite établie par Dieu pi qui entraîne l’homme dans ses niaiseries. Je pensais qu’on avait fait du chemin depuis la Genèse, mais pas vraiment. Ça m’a fait chier. Les deux scientifiques sont tellement cons, pi leurs réactions sont tellement pas réalistes qu’y font juste nous enerver. Pi la créature, on sait pas trop pourquoi, mais plus elle vieillit, plus elle ressemble à un être humain. Tout ça pour arriver, à la fin, à être une chicks pas de cheveux pi avec un genou de plus dans chaque jambe.
Mais c’est pas un film d’horreur. C’est plus une réflexion sur ce qu’on a le droit de faire, au point de vu moral pi éthique. En fait, non. Ça, c’est ce que ça aurait dû être. À la place, c’est juste mauvais. Les développements psychologiques sont pas le yable. La fille, à la moitié du film, vire un peu psycho pi fait un powertrip. À un moment donné, on réalise qu’elle voulait pas d’enfant parce qu’elle avaut peur d’être contrôlante pi dominatrice comme sa mère. Pi c’est pour ça qu’elle voulait pas tuer Dren. Ok… ça aurait pu sauver le film mais son pétage de coche va pas assez loin.
Pi c’est tellement prévisible que c’en est triste. C’est impossible de pas voir venir le changement de sexe de Dren. C’est souligné à gros traits quand ça arrive aux limaces du début. Pi à la toute fin, mon dieu, la fille est enceinte. Pas très surprenant.
Malgré tout ça, y a des flashs de qualité dans ce film-là : quand les deux limaces s’entre-tuent pendant la conférence pi que le sang gigle sur tout le monde, quand la fille attache Dren à poil pour y amputer le dard qu’elle a dans sa queue pi quand Adrian fourre avec Dren. Ça met infiniment mal à l’aise.

Verdict : pas recommandé. Ça vaut pas la peine. La ratio bon stock / mauvais stock est pas assez élevé. C’est pas crédible.

Une Réponse to “Splice”


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :