Best of 2009 : film qui fucke le plus le cerveau

janvier 3, 2010

Antichrist. Sans aucun doute.

J’avais hâte de le voir après avoir lu que l’ami Lars avait foutu la marde à Cannes avec son film de fou. C’est rare qu’on voit un film d’horreur réalisé par un cinéaste autant acclamé pi reconnu à travers le monde. Facque j’ai attendu. Pi finalement le grand jour est arrivé. Je dois dire que j’étais un peu stressé avant d’entrer dans la salle. Avec raison.
Commençons : la première scène. Opéra, noir et blanc, sexe explicite, enfant qui se pitche en bas de la fenêtre. Ça part ben. J’ai pu un peu oublier les horreurs que j’anticipais pendant le début du film, même si le deuil était rendu à merveille par les deux acteurs. C’était troublant. Mais là Charlotte se met à capoter pi on sait très bien que ça va virer fucked-up quand on la voit se péter la tête sur le bord du bol de toilette. Même si j’ai eu de la misère à m’enlever de la tête que Willem Defoe, c’est le Green Goblin, j’ai trouvé qu’il était convainquant. Certaines personnes ont dit qu’il était trop unilatéral, pi je comprend ce qu’ils ont voulu dire, mais ça m’a pas dérangé. Quant à Charlotte Gainsbourg, elle le mérite en osti son prix de la meilleure actrice à Cannes. Moi je lui aurais donné juste pour avoir eu le courage de jouer les scènes qu’elle a jouées. Mais en plus elle était bonne.
Dès qu’ils arrivent à Eden, ça commence à être sérieux leur affaire. Un genre de chevreuil avec une fausse couche pognée dans son corps, un renard qui parle du chao sur terre d’une voix démoniaque pi Charlotte qui se masturbe toute nue à côté de genres de cadavres de femmes bizarres. J’ai tu oublié quelque chose? Ha, oui, le cumshot de sang, la roue de l’étau vissée dans la jambe pi l’excision homemade. Sans compter la scène finale où on voit tout plein de femmes sortir d’on sait pas où pour faire je sais pas quoi. Sérieux, la scène de mutilation génitale m’a hanté pendant quelques jours. Mais il a pas juste du dégueux gore, il y a aussi un malaise qu’on ressent en crescendo jusqu’à la fin, pi qui malheureusement s’en va pas après qu’on ait quitté le cinéma. Toute ça traité de façon artistique et recherchée.
J’ai trouvé ça fucking bon même si je considère que Lars Von Trier m’a violé. On comprend pas tout mais c’est mieux ça qu’un film où on nous explique toute même si on avait déjà compris pi même prévu ce qui allait se passer. Antichrist c’est un fucking terrain de jeu pour tous les psychanalystes de ce monde.
Verdict : excellent film, conseillé à ceux qui en ont vu d’autres, parce que c’est du solide. Moi qui pensais que j’en avais vu des affaires dégueux, ben je me trompais.

Mention spéciale à Dead girl, qui était crissement troublant aussi. Mais moins.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :