New Moon, le film

novembre 22, 2009

Réalisateur: Chris Weitz
Roman : Stephenie Meyer
Scénario : Melissa Rosenberg
Sortie: 2009

C’est clair que New Moon entre pas dans la catégorie des films d’horreur parce que le film fait pas peur pantoute, pi qu’il essaye pas de faire peur. Mais ça entre pareil dans la catégorie fantastique, à cause des vampires pi des loup-garous.
On va commencer avec le trailer: 1. Il raconte toute l’histoire du film, en détail à part de ça. J’ai été obligé de l’arrêter à la moitié pour pas payer inutilement mon billet. 2. Elle contient juste des oscar-clips, la bande-annonce. Facque, en me fiant au trailer, je m’attendais à du gros drama sale de vampire.

Le film contient en masse de scènes de ce genre-là, un peu trop drama pour moi, surtout quand Edward est concerné. Il fait sa face d’anémique tout le long du film pi il est ben triste. Les bouts avec Jacob itou sont généreux en phrases genre ‘’I promise I’ll never, ever hurt you.’’, avec les yeux doux pi toute. Bah.
La classique question de l’amour impossible entre humains pi vampires est encore soulevée, tout comme la classique question de l’amour impossible entre humains pi loup-garous, sujets déjà abordés dans tout plein d’œuvres de toute sorte. Pi en plus, les deux groupes de monstres s’haïssent pi se font la guerre. Je me demandais tout le temps C’est quand qu’elle va arriver Kate Beckinsale?
Malgré la quantité incroyable d’oscars-clips, j’ai aimé le film. Oui, c’est une adaptation crissement rapide d’une série romanesque fucking populaire, mais c’est bien fait, pas comme les Harry Potter. Le réalisateur de New Moon a eu envie de faire un vrai film, lui. Les images sont très travaillées, très léchées, elles jouent beaucoup sur les ralentis pi les contrastes de couleurs. Chaque plan est réfléchi.
J’ai aimé aussi le traitement de la peine d’amour de Bella. Ça a peut-être paru trop drama pour certains, mais j’ai vraiment trouvé que ça montrait bien à quel point elle était depress. Sa relation avec Jacob m’a plu aussi, même si encore là on pourrait dire qu’elle était conne pi agace. Au contraire, ça montrait bien la complexité pi la difficulté de sa situation, pi sa fragilité à ce moment-là. Elle même avoue son égoïsme, ce qu’on voit pas souvent dans les productions américaines. C’était réaliste j’ai trouvé, pi pas trop cucul.
Le film est backé par une trame sonore crissement bonne pi pas quétenne pantoute, contrairement à ce à quoi je m’attendais. La musique arrive toujours au bon moment pi elle est appropriée à chaque scène. La toune Possibility de Lykke Li fait vraiment l’effet voulu, même qu’elle sauve un peu la scène qui sans la musique est un peu du déjà-vu, avec la caméra qui tourne autour de Bella, les mois qui changent pi toute.

Facque en résumé, le film était meilleur que ce à quoi je m’attendais, pi j’ai passé un bon moment même si parfois je pouvais pas m’empêcher de rire en entendant des dialogues un peu trop dramas à mon goût. Il faut pas en demander trop, je fais pas vraiment partie du public cible anyway. Félicitations toutes particulières à Taylor Lautner, qui a apparement fait le même training que les gars de 300 pour tourner le film.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :